Traditions vivantes

vendredi 24. octobre 2014 — Fri Art Fribourg

Les traditions vivantes dans l’espace urbain

ASSH et l'Office fédéral de la culture en collaboration avec les commissions suisse et allemande de lʼUNESCO, ainsi qu'avec l'Union des villes suisses.

LʼAcadémie suisse des sciences humaines et sociales et lʼOffice fédéral de la culture organisent le 24 octobre 2014 un colloque sur «Les traditions vivantes dans lʼespace urbain» (titre provisoire). Le colloque est organisé en collaboration avec les commissions suisse et allemande de lʼUNESCO ainsi qu'avec l'Union des villes suisses.
La manifestation a pour but d’intensifier la discussion scientifique, culturelle et politique sur la manière de percevoir et de reconnaître les traditions vivantes dans lʼespace urbain – qui nʼont été que partiellement prises en compte selon certaines personnes impliquées dans la liste. De plus, elle doit permettre de donner de nouvelles impulsions pour le développement de la liste des traditions vivantes et de l’encouragement de la culture en Suisse.

Traditions vivantes dans l'espace urbain

Un colloque organisé de lʼAcadémie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH) et de lʼOffice fédéral de la culture (OFC) en collaboration avec la commission suisse et allemande de lʼUNESCO ainsi qu'avec l'Union des villes suisses.

La Suisse sʼest engagée le 16 octobre 2008, en ratifiant la convention de lʼUNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI), à élaborer un «Inventaire du patrimoine culturel immatériel en Suisse» et à lʼactualiser régulièrement. La discussion, tant au niveau national quʼinternational, autour de la signification du patrimoine culturel immatériel permet de débattre de sa diversité ainsi que de son importance pour la société dʼaujourdʼhui.

Un inventaire du patrimoine culturel immatériel en Suisse a été établi en sʼappuyant sur plus de 400 propositions des cantons. La liste comprend actuellement 167 traditions sélectionnées par des expert-e-s, des représentant-e-s des services culturels cantonaux et la commission suisse de lʼUNESCO sous la direction de lʼOffice fédéral de la culture (OFC). Cet inventaire est disponible depuis lʼautomne 2012 en tant que «Liste des traditions vivantes en Suisse» sous la forme dʼune abondante documentation de textes, dʼimages et de sons sous www.traditions-vivantes.ch.

La „liste des traditions vivantes en Suisse“ est actuellement dominée par les traditions vi-vantes de nature essentiellement rurales. La nouvelle diversité culturelle dans l’espace ur-bain – qui résulte, entre autres, de développements démographies, d’une mobilité plus im-portante et de nouveaux moyens de communication – n’apparaît que partiellement dans la liste.

L Plus d'informations

Buts du colloque

La manifestation a pour but d’intensifier la discussion scientifique, culturelle et politique sur la manière de percevoir et de reconnaître les traditions vivantes dans lʼespace urbain – qui nʼont été que partiellement prises en compte selon certaines personnes impliquées dans la liste. De plus, elle doit permettre de donner de nouvelles impulsions pour le développement de la liste des traditions vivantes et de l’encouragement de la culture en Suisse.

  • Décrire et discuter d’hypothèses qui empêchent ou renforcent la prise en compte et la reconnaissance des traditions vivantes dans l’espace urbain.
  • Décrire et discuter de la nouvelle diversité culturelle dans l’espace urbain en vue du développement futur de la liste des traditions vivantes.
  • Développer des possibilités d’appliquer la convention de l’UNESCO sur le patrimoine culturel immatériel à des sociétés où prédominent l’écrit et l’urbanité.

Questions-cadre

  1. Comment comprendre et appliquer au milieu urbain des notions telles que « patrimoine culturel », « tradition », « génération » ou « continuité » ? Quelles traditions vivantes caractérisent les formes urbaines de cohabitation ? Quelles formes culturelles sont caractéristiques et marquent le style de vie et l’organisation quotidienne dans les espaces sociaux urbains ? Celles-ci sont-elles dignes d’être conservées et indispensables pour la vie en communauté des personnes y habitant ?
  2. Quels rôles jouent les dynamiques urbaines lorsqu’il s’agit de continuer et de régénérer les traditions vivantes ? Que fait-on en milieu urbain pour reconnaître et pour animer les traditions ? Quelles sont les conséquences de la multiculturalité, d’une mobilité accrue, de structures temporelles densifiées et de nouveaux moyens de communication sur la manière d’appréhender ce qui appartient aux traditions dignes d’être préservées ?
  3. Quel est le lien entre la mobilité territoriale des personnes et les traditions vivantes urbaines ? Comment ces personnes, de passage où qui s’installent dans une ville, influencent-elles les traditions vivantes en milieu urbain ?
esense GmbH