Langues et cultures

Thèmes dans le domaine prioritaire « Langues »

Langues nationales
Au vu de la position de la Suisse, aussi en Europe, l’ASSH désire apporter une contribution scienti-fique à une discussion objective sur les langues nationales: le rôle de l’ASSH consiste, dans un premier temps, à mettre à jour les bases de recherche ainsi qu’à les communiquer d’une manière plus compréhensible et synthétique, c’est-à-dire d’exposer l’état actuel de la réalité linguistique, réalité qui se manifeste dans l’usage, la maîtrise et les compétences effectives de la langue.
L’ASSH souhaite également, dans un deuxième temps, apporter régulièrement à la discussion de nouvelles connaissances sur l’acquisition des compétences linguistiques comme sur l’efficacité des différents modes d’apprentissage et d’enseignement. Enfin, dans un troisième temps, l’ASSH entend prendre en considération la dimension politique de la question linguistique.

Multilinguisme
Le multilinguisme caractérise la Suisse comme pays d’immigration. La maîtrise des langues des im-migrants est souvent problématisée de manière restreinte sous l'aspect de l'intégration; l'ASSH sou-haite aborder le thème sous l’angle de sa signification pour un pays hautement globalisé et économi-quement bien positionné.

L’italien en Suisse
Une attention particulière est portée à la position de l'italien au degré secondaire II, dans le secteur tertiaire, tout comme dans l’administration publique. Il est également souhaitable, voire nécessaire, que la question des langues nationales soit traitée en se référant au Cadre européen commun de référence pour les langues.

Thèmes dans le domaine prioritaire « cultures »

La conscience nationale de la Suisse
L’ASSH attache un intérêt particulier à la conscience nationale de la Suisse comme pays à la frontière de trois grandes nations culturelles. Avec le soutien des sociétés scientifiques et de leurs réseaux d’experts, l’on tente de faire ressortir, dans le cycle de manifestations «La Suisse existe, la Suisse n'existe pas», les différentes constructions identitaires ainsi que les représentations et les images de la Suisse. A ce sujet, nous nous interrogeons sur les différents points de références et leurs implications autant sur l’organisation des rapports sociaux que sur le positionnement de la Suisse en Europe.

Les langues nationales façonnent-elles la construction identitaire ?
Deuxièmement, il est intéressant de savoir si et de quelle manière les langues nationales, particuliè-rement en lien avec la diglossie, façonnent l’identité. L’on s’interroge sur la question de la conscience nationale des Suissesses et Suisses par rapport aux trois niveaux de l’Etat. Y est également étroitement liée la question de savoir si et sous quelles conditions les différences linguistiques et culturelles s’avèrent pertinentes au niveau politique et de quelle manière elles affectent la conception de la société et de l’Etat.

Multiculturalisme ou interculture ?
Dans le débat sur la pérennité du multiculturalisme, nombreux sont les indices montrant que ce der-nier d’une part aboutit à une variante superficielle et « cyniquement culinaire », qui s’épuise dans la simple joie de « l’exotique » de la maison du coin, et que d’autre part il attise la différence entre le « nous » et l’« autre », alors qu’avant tout, ce sont les spécificités que l’on s’attribue soi-même qui sont reflétées dans le miroir de l’autre. Le multiculturalisme contribue ainsi moins à la cohabitation sociale qu’il ne favorise l’exclusion et la délimitation et encourage, par conséquent, l’émergence de sociétés parallèles réelles ou fictives. Le concept d’interculture semble en revanche prometteur, car il prend pour point de départ les individus dans leurs différences et tient compte de la diversité des spécificités et des tendances à l’intérieur d’une collectivité culturelle ou religieuse réelle ou fictive ; il déconstruit ainsi le « nous » prétendument homogène.

Objectifs

  • Conservation et encouragement de la diversité linguistique et culturelle en Suisse ;
  • Contribution à une perception nuancée des collectivités ;
  • Remise en question de l’existence des collectivités par la mise en évidence de leur diversité interne ;
  • Contribution à la compréhension culturelle et religieuse ;
  • Mise à disposition d’expertises, de prises de position et de recommandations ;
  • Encouragement du dialogue entre la science, la politique, l’économie et le public sur les questions de la diversité culturelle et linguistique pertinentes pour la société.


Pour atteindre ces objectifs, l’ASSH, en collaboration avec les sociétés scientifiques, les institutions et organisations partenaires dans le domaine « Langues et cultures », élabore des projets, organise des événements ou rédige des publications, des fiches d’information ou des prises de positions.

Actualités

Projets actuels dans les projets prioritaires

www.lang-lit.ch


Le site Langues et Littérature en Suisse (lang-lit.ch) vous propose un portail d’information sur les études et sur la recherche philologique.
Les futurs étudiants peuvent parcourir la base de données des programmes d’étude afin de trouver les sujets de langue et de littérature proposés en Suisse. En outre, des conseils comment choisir un domaine d’études – ainsi que des informations supplémentaires sur les possibilités de carrière – peuvent être trouvés.
Pour les chercheurs, le portail fournit des informations portant sur l’actualité, sur les publications récentes et sur les projets de recherche actuels.

L lang-lit.ch

Plus d'informations

Suisse – Société multiculturelle
Ce qu’en font les jeunes aujourd’hui

Cette étude porte sur la très vaste thématique de la diversité linguistique et culturelle. C’est un sujet abordé presque quotidiennement dans les médias ; c’est aussi un thème récurrent du débat politique, que l’on parle d’enseignement des langues nationales, de place des communautés linguistiques minoritaires dans le ménage confédéral ou, bien sûr, d’intégration des migrants.

Ces enjeux nous interpellent parce qu’ils sont éminemment politiques et parce que la mondialisation les a modifiés en profondeur. La diversité linguistique et culturelle est un thème qu’on ne peut pas se permettre d’ignorer, que ce soit dans la recherche, dans la politique ou dans les médias.

L Zur Publikation

ch-x

Die Pubikation ist ein Ergebnis der Erhebung ch-x. Die Eidgenössischen Jugendbefragungen ch-x befragen in Zweijahreszyklen alle stellungspflichtigen Männer (zirka 30’000 19-jährige) sowie rund 2400 19-jährige Frauen und Männer, seien es nun Schweizer oder in der Schweiz lebende ausländische junge Erwachsene zu einem definierten Thema.

Die Ergebnisse der Befragungen werden wissenschaftlich aufgearbeitet und sind im Buchhandel erhältlich.

Concorso - Chi ci capisce è bravo!

Il Forum per l’Italiano in Svizzera lancia un concorso indirizzato alle cittadine e ai cittadini svizzeri o residenti in Svizzera, con lo scopo di rendere visibile e valorizzare la presenza dell’italiano nel contesto del plurilinguismo elvetico.

Tutte le informazioni sulle attività del Forum e il regolamento del concorso si trovano su: www.forumperlitalianoinsvizzera.ch

What's up Switzerland?

What's up Switzerland? ist ein SNF-finanziertes Sinergia-Forschungsprojekt, welches von Elisabeth Stark geleitet wird (estark@rom.uzh.ch). Laufzeit des Projekts ist 1.1.2016 – 31.12.2018.

Das Projekt ist nicht kommerziell und hat keinerlei wirtschaftlichen Beziehungen zu Whats App oder zu Facebook. Daran beteiligt sind die Universitäten Zürich (Elisabeth Stark, Christa Dürscheid), Bern (Crispin Thurlow, Silvia Natale), Neuchâtel (Federica Diémoz) und Leipzig (Beat Siebenhaar).

Forschungsfragen des Gesamtprojekts sind:

1. Wie sehen Schweizer WhatsApp Chats aus? Gibt es Unterschiede zwischen Schweizer SMS und Schweizer WhatsApp Chats in Bezug auf sprachliche Strukturen, Bildgebrauch im weiteren Sinne, (Recht-)Schreibung, registerspezifischen Stil, Individualität vs. Akkommodation? Wie sind diese Unterschiede begründet?

2. Was wird in Bezug auf die Forschungsfrage 1 gesagt/getan, wenn Anwender und Medien (über) WhatsApp Chats schreiben?

Die 4 Subprojekte untersuchen folgende Bereiche:

  • Sprache(n) in WhatsApp: Argument-Drop und verbale Periphrasen
  • Visuelle Aspekte in WhatsApp: Emojis und graphische Besonderheiten
  • Individuen in WhatsApp
  • Kultureller Diskurs und die soziale Bedeutung der mobilen Kommunikation

Im Rahmen dieses SNF-Projekts veranstalten die Universitäten Neuchâtel, Zürich und Bern die erste internationale Konferenz unter dem Titel «Visuelle Kommunikation in den neuen Medien/über die neuen Medien»: http://www2.unine.ch/vinm2017

L http://www.whatsup-switzerland.ch/index.php/de/
esense GmbH