Edition des œuvres complètes de Karl Leonhard Reinhold

Edition des œuvres complètes de Karl Leonhard Reinhold

 K. L. Reinhold (1757-1823) a vécu à l’époque du philosophe Kant et de l’idéalisme allemand (Fichte, Schelling, Hegel). Il a effectué à Vienne sa formation pour devenir prêtre catholique et s’est engagé parallèlement dans l’ordre des Illuminés de Vienne. En 1783 il a fui vers l’Allemagne protestante, d’abord vers Leipzig auprès de E. Platner, puis vers Weimar où il a été collaborateur au journal « Der Teutsche Merkur » publié et édité par Christoph Martin Wieland. Le philosophe allemand Johann Gottfried von Herder a conduit Reinhold à se convertir au protestantisme. A l’occasion de son implication dans la controverse entre Kant et von Herder, Reinhold a découvert en 1785 la philosophie de Kant et est devenu l’un de ses interprètes les plus influents d’Allemagne. En 1787, il a obtenu une chaire de philosophie à l’Université de Jena. Sa théorie sur l’imagination qu’il y a développée (et qui fera dès 1790 partie intégrante de sa ‘philosophie élémentaire’) a servi de modèle à Fichte pour sa Doctrine de la science (Wissenschaftslehre). Dès 1794, Reinhold a enseigné à l’Université de Kiel où il a développé un système du réalisme logique (logischer Realismus) qui se voulait une alternative à la philosophie de l’identité (Identitätsphilosophie) de Schelling et de Hegel. A la fin de sa vie à Kiel, Reinhold s’est consacré à une philosophie basée sur la critique linguistique en développant ce qu’il appelait sa Synonymik.

Reinhold passe aujourd’hui avant tout pour un interprète et défenseur subtil du système de la critique de la raison de Kant et pour le fondateur de l’idéalisme allemand. Avec sa théorie de l’imagination, il anticipe par ailleurs la révélation du néo-kantisme et la phénoménologie de Husserl. Par ses travaux sur la philosophie du langage, il ouvre en outre la voie aux philosophes Bolzano et Frege. Depuis trois bonnes décennies, on reconnaît de plus en plus l’importance de la contribution de Reinhold à la philosophie de Kant et à l’idéalisme allemand.

Le curatorium est composé des membres de l’ancien conseil scientifique international du projet d’édition des œuvres de Karl Leonhard Reinhold. Dr Martin Bondeli, privat-docent à l’Université de Berne, en assure la présidence. Le curatorium de l’ASSH assure l’ancrage institutionnel du projet et soutient son directeur ainsi que les collaborateurs dans la planification de leurs travaux d’édition.

esense GmbH