Thématiques

Thématiques

Trois thématiques seront abordées, qui se réfèrent chacune à des étapes différentes du processus de recherche.

  1. Que fait-on des données de la recherche ?
    Dans le cadre de la révolution numérique, comme elle est exprimée sous la dénomination « Digital Humanities », les données se présentent de manière de plus en plus hétérogène. La distinction traditionnelle entre données primaires (par exemple les bases de données) et secondaires (les publications) s’estompe toujours davantage. Quelles sont les implications pour la viabilité de ces données ? De quelles données s’agit-il ? Quels services peut offrir le « Data and Service Center for the Humanities » (DaSCH) en cours d’élaboration par l’ASSH ? Quelles exigences se posent pour l’ensemble du cycle de vie des données de recherche ?
  2. Dans quelle mesure la révolution numérique influence-t-elle la recherche en sciences humaines, et tout particulièrement les projets de recherche ?
    De nombreux projets de recherche et d’édition des sciences humaines se voient actuellement confrontés au défi suivant : les processus de travail et la gestion des données doivent être complètement conçus et réalisés de manière numérique, s’ils veulent répondre aux besoins des parties prenantes. Cela soulève de nombreuses questions du point de vue des éditions et des collections numériques. Quels standards doivent suivre les éditions et les publications numériques ? Quels standards sont valables pour les collections ?
  3. Comment les données de la recherche peuvent-elles être mises en réseau ?
    En raison de l’accroissement constant de la numérisation des résultats de la recherche, de plus en plus de données peuvent être mises en réseau. Si les infrastructures de recherche importantes pouvaient à l’ère analogique à peine être en relation avec d’autres ressources, aujourd’hui de nouvelles perspectives pour la mise en réseau de données s’ouvrent grâce aux possibilités offertes par le web sémantique et d’autres développements techniques. Il faut s’attendre à ce que les stocks de données mis en réseau changent considérablement le rapport aux résultats numériques de la recherche, à leur analyse et à leur utilisation. Quelles sont les conditions préalables pour une mise en réseau réussie ? Quelles données peuvent être mises en relation ? De quelle manière ? Et selon quels standards ?

Finalement, des expert-e-s issu-e-s du domaine de l’encouragement à la recherche et de la communauté scientifique débattront autour d’une table ronde des défis et des développements liés aux données de la recherche. Quels besoins a la communauté scientifique, quelles réponses peuvent y apporter l’encouragement à la recherche et les programmes-cadres ? Quel rôle jouent dans ce contexte les développements internationaux ?

esense GmbH